Mon Panier

Fermer

Livraison gratuite pour les commandes de plus de 200$ - Nous payons les taxes.

Noël, la magie qui perdure

Rédigé par Maïlys Lopes

• 

Publié le 09 décembre 2019

Ce que j’aime avec Noël, c’est sa constance. Que l’on s’entende bien : je ne parle pas d’ennui ou de lassitude. Mais bien de celle qui nous rassure année après année, qui résonne comme un air familier, que nous avons hâte de retrouver.

Mais la constance fait aussi référence à bien d’autres choses. Il ne s’agit pas de devenir "quelqu’un de bien" à l’aube des premières neiges pour que le Père-Noël nous apporte bien tous les cadeaux inscrits sur notre lettre expédiée au Pôle-Nord.           

La gentillesse, l’altruisme, le partage et l’acceptation de l’autre sont de rigueur tout au long de l’année et Noël ne devrait être qu’un prétexte supplémentaire de mettre l’emphase sur la sagesse qui nous habite.

Alors pour Noël cette année, je vous embarque encore dans quelques contrées lointaines dont nous avons tant à découvrir !

Ne pouvant échapper aux escales, on s’arme de patience et on s’envole pour l’Asie !

Les décorations de Noël enlacent quelques bananiers et manguiers en Inde, quand les lanternes s’accrochent aux épaisses feuilles des palmiers et des cocotiers. Bien qu’il y ait peu de chrétiens parmi les indiens, le 25 décembre est considéré comme un jour de fête et de partage. La culture indienne décrit les divinités telles que Jésus, Mahomet ou Bouddha comme des « avatars » ayant vécu au sein du monde des mortels pendant quelque temps. Ils sont ainsi célébrés aux côtés des déesses et dieux vénérés en Inde, tels que Ganesh, Lakshmi et Radha. Noël n’est donc pas laissé de côté et bien plus qu’un simple jour férié, il laisse place à de véritables réjouissances.

L’originalité est de mise au Vietnam, avec un Père-Noël qui distribue ses cadeaux, non pas à bord de son traîneau, mais de sa moto ! La célébration païenne de Noël lui confère une dimension plus commerciale que religieuse. Pendant cette période, les grandes villes du pays se déguisent, les rues s’animent et finissent par ressembler, à peu de choses près, à des parcs d’attractions qui ne dorment jamais.

Aux Philippines, Pasko prend vie dès le mois de septembre. Et rien de moins que des spots publicitaires pour se mettre dans l’ambiance. S’ensuivent les cantiques d’octobre et la décoration des lieux publics et des maisons en novembre avec la traditionnelle Parola, magnifique lanterne en forme d’étoile qui brillera de mille feux jusqu’au grand jour. Le décompte final commence le 16 décembre, avec 9 jours qui symbolisent les 9 mois de grossesse de la Vierge Marie, rythmés par les messes matinales qui préservent la sérénité jusqu’à la naissance de l’enfant Jésus. Le 25 décembre, c’est un Noël coloré et joyeux qui rayonne dans tout l’archipel.

Profitons d’être tout proche de l’Australie pour visiter ce pays-continent qui nous rapproche des confins du planisphère. Alors à quoi ressemble un Noël australien ? Pour commencer, il a l’odeur de l’océan, se pare de ses meilleurs rayons de soleil et partage la chaleur délicate du sable fin. Qui ne rêve pas d’un 25 décembre à la plage, à nager, jouer au cricket et déguster un bon barbecue ? Beaucoup de familles partagent également le déjeuner de Noël à la maison, après avoir ouvert les cadeaux déposés au pied du sapin (majoritairement en plastique) pendant la nuit. Le repas traditionnel se compose de jambon cuit à la façon d’une cuisse de porc rôtie aux clous de girofles. Pas de dessert typique, mais le Pavlova reste le dessert de Noël favori, et sera d’ailleurs dégusté une nouvelle fois le jour de la fête nationale tout juste un mois plus tard (le 26 janvier).

J’espère sincèrement vous avoir donné l’envie de vous ouvrir à d’autres cultures qui renforceront votre esprit de Noël, qui perdurera du premier jour du solstice d’hiver au dernier jour de la saison automnale. Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir notre prochaine destination !

J-16