Mon Panier

Fermer

Livraison gratuite pour les commandes de plus de 200$ - Nous payons les taxes.

Noël, la magie qui souffle le chaud

Rédigé par Maïlys Lopes

• 

Publié le 16 décembre 2019

Petite, j’avais la certitude qu’un Noël complètement réussi rimait forcément avec un paysage neigeux, d’un blanc immaculé.

Fraîchement expatriée au Canada depuis plus de 3 mois, je vais être servie ! De la neige en veux-tu en voilà !

En grandissant, je me suis entêtée dans mon idée, mais j’ai tout de même compris que la recette du bonheur ne résidait pas dans une simple alerte météo, mais davantage dans les liens, la chaleur des sourires, le son cristallin des rires, et l’amour de nos proches.

Tout cela sonne d’autant plus vrai cette année, mon premier Noël loin de ma famille. Mais grâce à la visite de ma maman, ce premier Noël au Canada aura l’effet d’une vague de chaleur à l’entrée du métro, les inconvénients en moins, le plaisir en plus.

Dans cette série spéciale Noël, l’heure est venue de parler de mon nouveau continent, l’Amérique, du Nord au Sud, en commençant bien sûr par le pays des Caribous.

 

Noël au Canada : la féérie à l’état pur

Halloween à peine terminé, les illuminations pointent déjà le bout de leur nez ! Terre d’immigration, les traditions de Noël sont un mélange des coutumes françaises, britanniques ou encore américaines.  Dès la fin novembre, les marchés de Noël battent leur plein, et certains ont une réputation qui n’est plus à faire dans cet immense pays : Montréal, Québec ou encore Toronto. Dès le début de l’Avent,  les maisons se remplissent d’une délicieuse odeur de sapin, souvent choisi en famille. Dans les rues, la magie opère : des Père-Noël gonflables, des Sapins enguirlandés, des roses de Noël resplendissantes…

Le Réveillon arrivé, la messe de Noël reste encore très populaire, et principalement au Québec. Les familles se réunissent ensuite pour partager un souper chaleureux pendant lequel la traditionnelle tourtière de viande sera dégustée. Le 25, après le passage du Père-Noël, la journée sera festive et gourmande.

Le 26 décembre, le légendaire Boxing Day aide à perdre quelques calories en pratiquant la course aux bonnes affaires !

 

Noël sous le soleil mexicain : les cocktails pour trinquer

Au Mexique, les festivités de Noël ne durent pas un jour, ni deux, mais neuf jours ! Noël y est célébré tel l’avènement de la naissance de l’enfant Jésus. La crèche est un véritable indispensable et on lui trouve toujours une place de choix dans la maison.

Dès le 16 décembre, les rues s’enflamment et le soleil toujours chaud de décembre, les illuminations, les chants et danses des traditionnelles « Pastorales » communient. Ces dernières mettent en scène des instants mémorables tels que la naissance du Christ à Bethléem.

Le 24 décembre au soir, la messe est un moment immanquable.

N’oublions pas non plus les Piñatas aux couleurs acidulées et l’incontournable dinde accompagnée d’un ponche bien fruité, qui reste le cocktail préféré des fêtes de fin d’année.

Le Père-Noël n’étant pas représenté dans la culture mexicaine, l’enfant Jésus gâtera les enfants au petit matin du 6 janvier, jour de Los Reyes Magos.

 

Noël par 40°C : bienvenue en Argentine 

Changement d’hémisphère oblige, en Argentine, Navidad tombe pendant la période des vacances d’été. Il n’est donc pas rare de voir le Père-Noël se promener sous un soleil de plomb ! Toutefois, les décorations lumineuses ne sont pas laissées de coté, les rues se remplissent de guirlandes scintillantes, et les arbres, crèches et couronnes de Noël s’installent dans tous les foyers dès le 8 décembre, jour férié national, qui célèbre l’Immaculée Conception.

Grâce à une météo plus que clémente, il est de coutume de passer Noël autour d’un bon barbecue, où l’agneau et le cochon de lait, qui restent les plats de prédilection, seront dégustés après une grande prière familiale.

Quant au soir du Réveillon, les sucreries d’avant-minuit sont au coeur de toutes les attentions, turrones, pan dulce (brioche aux fruits secs), le tout accompagné d’un cidre bien frais. Les douze coups de minuit annonceront Noël dans la cacophonie et un ciel embrasé par des centaines de feux d’artifices, tirés depuis des jardins emplis par la joie.

Vous savez quoi ? Peu importe où est-ce que l’on se trouve, et avec qui, je crois que Noël, c’est avant tout une histoire de se sentir « chez soi ». Et être chez soi, c’est aussi un état d’esprit. Alors à Noël, faites des choses simples ou grandioses, mangez raisonnablement ou outrageusement, tant que cela vous rend heureux, c’est le plus important.

J-10